1. >
  2. Blog
  3. >
  4. Veille pédagogique
  5. >
  6. Un entretien réflexif pour valider l’examen à distance
macbook pro on brown wooden table

Au Québec, jusqu’à la pandémie du Covid-19, le Cégep à distance organisait les examens en présentiel, sur papier, dans des tiers-lieux officiels où les étudiants devaient se rendre. Ce qui impliquait déplacements, réservations de logement…  La pandémie a eu pour  conséquence de revoir ce mode d’évaluation. Les examens ont dû se dérouler à distance depuis le domicile de chaque étudiant.

Cette forme d’évaluation, si elle plus confortable pour les inscrits, est aussi propice au plagiat. Afin de diminuer le taux de fraude, le Cégep à distance a mis en place un système d’entretien en visioconférence avec chaque étudiant, une fois l’examen écrit corrigé et évalué. Au cours de cet entretien, l’étudiant revient sur sa manière d’aborder l’épreuve, ses techniques d’apprentissage et de révision, les réponses qu’il a apportées… Ceci afin de certifier qu’il est bien l’auteur de la “copie” évaluée.

La principale conséquence de cette mise en place d’entretien post-passation a été la refonte des sujets d’examen, d’abord pour les rendre plus en phase avec une passation à domicile, sans recherche possible des réponses sur Internet, mais en favorisant la contextualisation et la mise en situation. D’autre part, la notation a également été modifiée par un pourcentage accordé à cet entretien favorisation la métacognition.

L’autre conséquence est plus administrative avec une organisation moins lourde. Plus de réservation des tiers-lieux, plus de va-et-vient postaux de sujets d’examen, plus d’envoi aux correcteurs…

De trois mois, la durée totale des évaluations, de l’inscription à l’enregistrement de la note, est passée à moins d’1 mois.

L’examen final n’est plus seulement une évaluation des connaissances et des compétences disciplinaires acquises. Il permet également d’apprendre à prendre du recul, à analyser sa capacité et sa manière d’apprendre. Ce retour réflexif, compétence indispensable pour l’apprendre à apprendre, aide ainsi l’étudiant à renforcer son autonomie, sa connaissance de soi en tant qu’apprenant, mais aussi en tant que futur ou actuel professionnel, dans la mesure où cette analyse réflexive favorise la compréhension de ses échecs, de ses difficultés ainsi que de ses points forts.

Ce dialogue guidé avec le tuteur ou la tutrice qui suit l’étudiant tout au long de son parcours est rassurant. Les tuteurs connaissent bien leurs étudiants, ils les aident à prendre le recul nécessaire, voire même à prendre conscience qu’il y a différentes démarches d’apprentissage.

La relation humaine est ainsi renforcée, ce qui dans un processus de formation à distance, où l’apprenant est éloigné physiquement de sa communauté apprenante, avec un taux d’abandon conséquent lié à cette sensation d’isolement, est particulièrement essentiel.

Cet entretien, couplé à un examen plus classique même si revu dans sa méthodologie, place donc réellement l’étudiant au cœur de l’évaluation et de l’apprentissage.


L’entretien d’évaluation en visioconférence dans un contexte de formation à distance asynchrone, Marie-Michèle Rhéaume, Martin Roy (Cégep à distance), 05/11/2021

À lire sur Eductive : L’entretien d’évaluation en visoconférence en formation à distance asynchrone, Catherine Rhéaume, 14/01/2022

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.